Rechercher

Porsche Sprint Trophy Benelux : Zolder pour lancer la saison 2021

· Première manche du Porsche Sprint Trophy Benelux ce week-end à Zolder

· Au programme : deux courses de 30 minutes et une Long Race de 55 minutes

· Jolies bagarres en vue en Cup Division et en Clubsport Division


Cette fois, on y est ! Un mois après le Test Day officiel à Zolder, les concurrents du Porsche Sprint Trophy Benelux se retrouveront dans le Limbourg ces 8 et 9 mai pour la première épreuve du championnat. Avec un très beau mix annoncé entre gentlemen drivers et débutants de tous les âges, ce rendez-vous inaugural de la compétition promet un joli spectacle à l’occasion du New Race Festival.


Pour la quinzaine de pilotes attendus sur l’anneau limbourgeois, le week-end s’annonce intense : pas moins de 200 minutes de roulage sont au programme, dont deux courses « sprint » de 30 minutes et une long race de 55 minutes ! De quoi leur permettre de vivre pleinement leur passion en variant les plaisirs. C’est aussi une belle opportunité de prendre de l’expérience pour les jeunes loups qui espèrent évoluer le plus rapidement possible dans la pyramide Porsche Motorsport.


Deux catégories, de nombreux candidats à la victoire


Comme annoncé en début d’année, deux classes s’affronteront au sein du Porsche Sprint Trophy Benelux : les Porsche 911 GT3 Cup 991 Gen I et Gen II seront regroupées dans la « Cup Division » et les Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport dans la « Clubsport Division ». Petit tour d’horizon des forces en présence…


Dans la première catégorie, John de Wilde se présente comme l’un des grands favoris. Le plus rapide des essais officiels début avril, le pensionnaire du team Speedlover sort en outre d’un week-end fructueux en Porsche Carrera Cup Benelux : à Spa-Francorchamps, il s’est offert une victoire et une deuxième place en Pro-Am. Mais attention, ils sont nombreux à vouloir lui contester les premiers rôles ! On pense en priorité à son équipier chez Speedlover, Gilles Smits. Excellent l’an dernier pour ses débuts dans les compétitions Porsche, le Wavrien vise la plus haute marche du podium. Face à eux, on retrouvera notamment Jos Janssen (JJ Racing), Stijn Lowette (NGT Racing) et le duo Wim Meulders-Rik Renmans (Speedlover). Autant de candidats qui ont aussi des arguments à faire valoir. N’oublions pas deux Rookies ambitieux : Niels Troost (Team GP Elite), très bon deuxième lors du Test Day, et Lucas van Eijndhoven (JW Raceservice), dont l’objectif avoué est de progresser pour rejoindre la Porsche Carrera Cup Benelux dans un futur proche. Enfin, l’engagement en dernière minute de Régis Gosselin pourrait rebattre les cartes. Aligné par le August Racing, cet ex-animateur des coupes monomarques avec des petites tractions espère bien confirmer ses rapides facultés d’adaptation avec la 911 GT3 Cup de l’équipe belge.


Les courses seront aussi très intéressantes à suivre dans la classe réservée aux Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport. Aux avant-postes, on devrait retrouver le Néerlandais Alex Goddijn (Team GP Elite). Avec l’expérience engrangée l’an dernier, le vice-champion en titre possède une longueur d’avance sur ses adversaires parmi lesquels ses équipiers chez GP Elite : son père Harold et Ronald Bezuur. Autre Néerlandais, Tijn Jilesen (PG Motorsport) voudrait créer la surprise au même titre que… Benjamin Pâque (Speedlover). À 16 ans seulement, le kartman liégeois – fils du pilote amateur Pierre-Yves – espère se battre pour le podium dès sa première saison sur les circuits automobiles. Avec la Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport, il a en tous cas choisi une voiture qui devrait lui permettre d’apprendre rapidement les ficelles du métier.


Plus que jamais dédié aux jeunes, aux débutants et aux gentlemen drivers, le Porsche Sprint Trophy Benelux semble avoir parfaitement atteint sa cible au moment d’entamer la campagne 2021. Place au sport désormais avec un copieux programme comprenant essais libres (à 10h10 et 11h15), essais qualificatifs en deux temps (15h00) puis une première course de 30 minutes (17h15) samedi. Dimanche, deux courses sont au menu avec un sprint de 30 minutes à 10h15 puis une course de 55 minutes à




1 vue